Corpus typographicus

Navigation dans les carnets d’Olivier Nineuil, à la manière d’un entomologiste.
« La typographie a-t-elle une âme ? Je voudrais revenir à l’âge de mes 5 ans,
pour réapprendre à écrire. Un nouveau langage. Je voudrais mélanger le dessin
et l’écriture. Et inviter tout le monde à réapprendre à lire le monde, autrement. »
Je devais présenter cette conférence en duo, avec ma fille, Paloma (2 ans et demi), mais malheureusement, elle ne sera pas disponible. Alors je serrai seul.
Elle devait jouer le rôle de la candeur et moi des certitudes, ou l’inverse, je ne sais plus. 
Je parlerai de ma pratique de diariste. De mes carnets intimes, dans lesquels,
j’écris, je dessine et accumule un corpus typographique très personnel. Des pages dans lesquelles, elle-même fait irruption, pour dessiner, écrire. Ainsi, me faire comprendre les conditionnements dans lesquels je suis. Enfin, je parlerai de l’aboutissement de ce processus, de l’invention d’un langage graphique idéalisé, la « typométrie », qui réuni le corps, l’âme et l’esprit dans une écriture typo-graphique réhumanisée.
Rien que ça ! Ars longa, vita brevis.

Rencontres internationales de Lure, été 2012.

 



Send this to a friend

Bonjour ce lien peut vous intéresser: Corpus typographicus! This is the link: http://typofacto.com/olivier-nineuil-conference-carnets-intimes-lure/